Déontologie du coaching

Code de déontologie

  • Le coach s’autorise en conscience à exercer cette fonction à partir de sa formation, de son expérience et de sa supervision.
  • Le coach s’astreint au secret professionnel.
  • Conscient de sa position, le coach s’interdit d’exercer tout abus d’influence.
  • Le coach prend tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de la demande du client, le développement professionnel et personnel du coaché, y compris en ayant recours, si besoin est, à un confrère.
  • Le coach peut refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à l’organisation, au demandeur ou à lui-même. Il indique dans ce cas un de ses confrères.
  • Le coach adapte son intervention dans le respect des étapes de développement du coaché.

Respect de la diversité

  • Tout individu doit avoir droit à une vie autonome et socialement responsable.
  • Toute personne mérite inconditionnellement le respect de tous.
  • Les relations doivent être libres de toute discrimination, que celle-ci repose sur une religion, une ethnie, une confession, un handicap, une nationalité, le niveau socio-économique, le genre, l’âge, le sexe ou toute autre forme de diversité.
  • J'encourage les personnes à prendre en compte leur relation au monde qui les entoure et à choisir leurs propres réponses en assumant la pleine responsabilité de leur comportement.